Top

Question légitime que chacun peut se poser avant de voyager.

Le meilleur moyen que nous avions pour vous répondre:

Tester par nous-même cette nouvelle réalité !

Notre dernier article « Peut-on envisager de prendre l’avion après le COVID19 ? » vous décrivait notre expérience aérienne exceptionnelle du 15 juin 2020 vers Faro au Portugal.

Depuis, les communiqués de presses des compagnies aériennes se multiplient afin de décrire les mesures sanitaires prises à bord des avions et également, informer les passagers sur la qualité de l’air (grâce aux filtres HEPA). C’est un pas en avant pour reprendre le goût du voyage et notre article semblait refléter fidèlement l’expérience vécue avec la compagnie aérienne Luxair Airlines.

De l’aéroport vers l’hôtel

Lorsque nous sommes sortis de l’aéroport, nous avons pu enfin respirer de l’air frais quelques minutes. Nous ne sommes pas habitués à porter un masque et pourtant, on s’en accommode rapidement, car il est finalement, assez rassurant.

Avant de monter dans l’autocar qui nous amène à l’hôtel, on nous a expliqué les quelques mesures et règles afin de garantir un transfert en toute sécurité, comme par exemple :

  • Un nombre de passagers limité
  • Les chauffeurs sont formés et appliquent des gestes barrières obligatoires
  • Il faut se désinfecter les mains avant de monter dans le bus (gel hydro alcoolique disponible dans chaque véhicule)
  • Les véhicules sont systématiquement nettoyés après chaque voyage et soigneusement désinfectés tous les jours après chaque service
  • Il est demandé de ne laisser aucun déchet à bord
  • Le port du masque est actuellement impératif à bord
  • ….

Toutes ces mesures sont provisoires et varient en fonction de la destination et des pays. Elles peuvent être mises à jour en fonction de l’actualité et de l’évolution de cette crise sanitaire.

Cependant, il est indéniable que ces mesures apportent un sentiment de sécurité sanitaire auquel nous n’étions pas habitués. Hormis le port du masque qui est le plus « contraignant », il serait probablement utile et rassurant de conserver ces mesures à l’avenir.

Arrivée à l’hôtel Epic Sana Algarve

Le transfert s’est parfaitement déroulé et nos craintes s’éteignent peu à peu.

Nous sortons du car et récupérons nos bagages que nous déposons directement auprès des bagagistes. Ceux-ci portent des gants en latex et ils désinfectent directement les poignées de nos valises. C’est surprenant, car encore une fois, nous ne sommes pas habitués.

L’entrée se fait par la porte principale et nous passons sur un paillasson désinfectant. Le port du masque est (actuellement) obligatoire dans les parties intérieures communes comme la réception, les couloirs ou les ascenseurs.

En pénétrant dans le hall de la réception, on contrôle directement notre température corporelle (thermomètre infrarouge médical).

On nous fait un bref briefing des mesures d’hygiène et on nous remet un document de quelques pages avec toutes les mesures détaillés comme :

  • Mesures générales de « bonnes pratiques » (distanciation, routine d’hygiène, …)
  • Mesures à la réception et dans les chambres
  • L’organisation des repas
  • L’accès aux piscines, aux espaces sportifs et au SPA
  • Mesures pour le « Kids club » et les enfants

Le document précise qu’il respecte les mesures sanitaires prises par le pays et qu’il est labellisé « Clean & Safe ».

Quelques minutes suffisent pour comprendre et se rendre compte que l’hôtel a pris toutes ces mesures pour le confort et la sécurité sanitaire de ces hôtes et du personnel.

L’accueil à la réception et l’enregistrement de notre chambre

Comme chez nous, le comptoir est garni de plexiglas et le personnel porte un masque et des gants en latex. Il y a des marquages au sol afin de permettre la distanciation devenue habituelle (et éviter de se retrouver à 10 devant le comptoir !). L’enregistrement est tout à fait classique hormis que l’on remarque une attention toute particulière à l’hygiène comme la désinfection des objets manipulés par les clients et le personnel (stylo, carte de crédit, clés de la chambre, …).

C’est à nouveau surprenant, presque déroutant…et pourtant si évident. En discutant avec mes quelques compagnons de voyage, les deux questions qui revenaient systématiquement étaient :

  • Mais pourquoi on ne le faisait pas avant, c’est si rassurant ? 
  • Ces mesures, seront-elles conservées à l’avenir ?

Les chambres de l’hôtel Epic Sana Algarve

Dans les chambres, on peut, évidemment, retirer son masque ! Le plus difficile est de ne pas oublier de le remettre en sortant de celle-ci…

Certes, notre hôtel est très confortable et la chambre est magnifique. Dans ce genre d’établissement, on ne peut s’attendre qu’à une propreté irréprochable et pourtant, par le passé, j’ai visité et logé dans des hôtels formidables à la propreté douteuse. Il n’est pas rare que dans certains hôtels (résidences, location, …) le nettoyage de la chambre soit régulièrement bâclé. Trop de chambres, trop peu de personnel et un laxisme total face aux règles d’hygiène: sans doute l’un des effets pervers du tourisme de masse débridé (et ça doit changer !).

Ici, à l’Epic Sana Algarve, rien à dire ! La chambre était parfaite et ce, dans les moindres recoins. Nous avons constatés une réelle implication de l’hôtelier qui met tout en œuvre pour offrir une hygiène parfaite à ses clients.

D’ailleurs, sur une petite table, l’hôtel avait disposé quelques masques, un gel hydro alcoolique et un document «Clean & Safe » attestant que la chambre avait été soignée en respectant la charte imposée par le gouvernement local.

Un détail assez intéressant : enfin, les télécommandes des télévisions sont emballées dans du plastique et systématiquement désinfectées. Ce constat à été fait dans tous les hôtels visités.

L’accès aux piscines

C’est le moment d’aller au bord de la piscine ! Avant de partir, je me demandais comment ils allaient s’organiser ? Où, si l’accès allait être limité ? Bref, pas vraiment envie de passer des vacances au bord d’une piscine avec un masque ou encore sur “rendez-vous” !

En sortant de la chambre, il faut bien penser à mettre son masque (actuellement). Il vous arrivera certainement de faire demi-tour après quelques mètres dans le couloir ! Rien de bien grave, on s’habitue ! Surtout qu’il ne faut garder le masque que quelques minutes, car dès que l’on se trouve à l’extérieur, on peut l’enlever !

Les piscines (zone avec les transats) ont étés organisées de manière à entrer par un côté et à sortir par un autre côté. Une sorte de « circuit » qui permet de se désinfecter les pieds et les mains à l’entrée. Tous les fauteuils sont désinfectés plusieurs fois par jour. Le nombre de fauteuils mis l’un à côté de l’autre est limité à 4, à l’exception des familles.

Le nombre de personne simultanément dans l’eau est également limité pour garder une certaine quiétude et permettre la distanciation. Ce nombre est calculé en fonction du nombre de piscines et du nombre de clients.

Dans cet hôtel, les clients peuvent jouir pleinement des piscines et ces mesures garantissent la quiétude et l’intimité de l’environnement d’un hôtel de cette catégorie. (Ce n’est pas un club !)

La restauration à l’hôtel

C’est probablement l’un des points les plus importants d’un voyage !

Actuellement, plusieurs restaurants de l’hôtel sont fermés. Cette situation est provisoire et dépend du nombre de clients ! Nous sommes partis le jour de l’ouverture des frontières, les clients étaient vraiment peu nombreux. Le taux d’occupation était de 10 à 15 % et il sera nettement plus élevé en juillet / août. Par contre, il sera loin de l’occupation maximale habituelle puisque la direction a décidé de limiter à +/- 60 % le taux d’occupation afin d’offrir un service optimal aux vacanciers.

Pour ceux qui décideront de voyager, c’est un atout supplémentaire très important.

Lors du petit-déjeuner

Avant d’entrer dans le restaurant, il faut se laver les mains (gel hydro alcoolique), porter le masque et une prise de température !

Dès que vous prenez place à votre table, vous pouvez enlever votre masque. Lorsque vous allez au buffet, il faut remettre le masque.

Dans cet hôtel, plus question de se servir soi-même. Il y a un sens au buffet et il faut respecter la distance avec celui qui vous précède. Vous choisissez et le personnel vous prépare votre assiette.

Les autres repas

Ce sont les mêmes règles qu’au petit-déjeuner à l’exception de la prise de température qui n’est pas nécessaire. Les boissons sont servies à table et votre plat est servi par du personnel présent au buffet. Vous pouvez vous faire servir à volonté, le but est de supprimer toutes les manipulations faites par les clients.

Il est important de se rappeler à quel point c’était énervant d’être bousculé au buffet par un homme trop pressé et mal éduqué. Qu’il était dégoutant de poigner dans une cuillère qui gisait dans la sauce de notre plat préféré. Ou comme c’était irritant de tomber sur un plat vide ! Bref, il y avait des tas de choses à critiquer dans les buffets et cette crise aura permis de réadapter un peu le système et surtout mettre en place de sérieuses améliorations.

Ces mesures peuvent surprendre ou vous inquiéter. Pourtant, ce sont de réelles améliorations. Elles permettent entre autres :

  • De mieux réguler l’accès au buffet
  • Une amélioration de l’hygiène pour les aliments
  • Le respect de la distanciation sociale le long du buffet
  • Une meilleure gestion des plats présentés
  • Une réduction des déchets
  • Une amélioration de la qualité des produits

Les autres hôtels visités

Durant notre séjour, nous avons visité plusieurs hôtels et résidences. Nous avons pu constater que tous les établissements avaient pris des mesures tout à fait similaires à celles décrites ci-dessus. Pour les clubs avec de plus grandes piscines, l’aménagement des espaces et l’utilisation des facilités peut différer, mais toujours dans le but de permettre une utilisation normale des installations.

Un détail qui revient régulièrement : les chambres ont été épurées en supprimant les objets de décorations superflus. Le but est de faciliter le nettoyage et d’éviter au maximum les surfaces de contacts.

La seule réelle inconnue reste les espaces de « SPA » qui étaient encore fermés ou avec des services très limités.

Conclusions :

Voyager dans de bonnes conditions après le COVID19 est tout à fait possible. Il faut s’attendre à des adaptions fréquentes des règles générales d’hygiène et de sécurité, s’armer de patience et de tolérance. N’oubliez pas que vos interlocuteurs du secteur du voyage n’ont rien demandé et qu’ils ne sont en rien responsables de cette crise. Ils doivent l’encaisser de plein fouet et trouver des solutions pour satisfaire les clients tout en respectant les réglementations internationales qui sont mises en place dans un chaos infernal. Pensez à tous ces hôtels, aéroports, restaurants, avions, autocars, guides touristiques, agences de voyages, musées, attractions touristiques, et tous ces pays qui survivent grâce au tourisme. Soyez juste tolérants pour sauver vos futurs voyages.

Nous vous recommandons avec insistance de préparer votre voyage avec un peu plus d’attention que d’habitude. Voici quelques conseils à suivre :

Poster un commentaire

Commentaires

  • Julien F.

    8 juillet 2020

    Article très intéressant, qui donne une bonne idée des mesures prises dans les hôtel. C’est assez rassurant !

    répondre...
  • Nathalie

    8 juillet 2020

    Nous rentrons d’un séjour en Autriche et les mesures sont très rassurantes. Par contre, dans notre petit hôtel , on se servait nous même au buffet. On devait se désinfecter les mains avant d’y aller et du personnel veillait à ce que tout soit bien en ordre.

    répondre...
  • Pierre N.

    18 juillet 2020

    Drôle de période, pleine d’incertitudes ! On ne sait pas sur quel pied danser avec les informations contradictoires qui circulent. Dans les groupes de voyages sur facebook, tout le monde y va de son petit commentaire et beaucoup se prennent pour des grand chercheurs ou des grands économistes et ils sont souvent loin de la réalité. C’est sans doute l’effet pervers d’une intoxication aux médias (sociaux et autres) qui font dans le sensationnel. Heureusement qu’il y a des sites comme celui-ci, bien plus modérés qui fournissent des informations et des conseils avisés….reste à prendre les bonnes décisions… et ça, c’est une affaire de famille !

    répondre...